Hà nội 7x Homepage
  Trang chủ Trang chủ  Hỏi đáp Hỏi đáp  Tìm kiếm diễn đàn   Calendar   Đăng ký Đăng ký  Đăng nhập Đăng nhập

Dành cho các bạn yêu tiếng Pháp

 Trả lời Trả lời Trang  <1 42434445>
Tác giả
  Chủ đề Tìm kiếm Chủ đề Tìm kiếm  Tùy chon chủ đề Tùy chon chủ đề
tvt_gauloise View Drop Down
Thành viên diễn đàn
Thành viên diễn đàn
Avatar

Ngày tham gia: 13 Aug 2008
Quốc gia: Vietnam
Trạng thái: Offline
Bài viết: 7113
  Quote tvt_gauloise Quote  Trả lờiTrả lời bullet Ngày gửi: 14 Jan 2011 lúc 9:56pm

Coups de feu et grenades lacrymogènes dans Tunis


Des coups de feu ont été entendus et la police tunisienne a fait usage de grenades lacrymogènes vendredi devant le ministère de l'Intérieur pour disperser des manifestants qui réclamaient la démission immédiate du président Zine el Abidine ben Ali. Lire la suite l'article

Selon un journaliste de l'agence Reuters présent sur les lieux, quelque 8.000 personnes étaient rassemblées devant le bâtiment du ministère pour réclamer le départ sans délai du président Ben Ali, qui s'est engagé jeudi soir à quitter le pouvoir au terme de son mandat, en 2014.

"Ben Ali assassin !", scandaient des manifestants en quittant précipitamment les lieux, nombre d'entre eux ayant les yeux en larmes et du mal à reprendre leur souffle sous les effets du gaz.

Après s'être éloigné un peu, des groupes de jeunes se sont mis à lancer des pierres en direction des forces de police, qui ont riposté en tirant davantage de grenades lacrymogènes.

"Un bus de la police est arrivé et ils ont commencé à tirer des grenades lacrymogènes. Les femmes, les enfants, tout le monde a fui", a raconté Emen Binmluka.

Intervenant jeudi soir à la télévision, le président Ben Ali, confronté à une vague de contestation sans précédent depuis son arrivée au pouvoir, en 1987, a dévoilé une série de mesures visant à désamorcer la crise.

S'engageant à ne pas briguer de nouveau mandat en 2014, il a aussi annoncé qu'il avait ordonné aux forces de sécurité de ne plus faire usage d'armes à feu contre les manifestants, promis la liberté de la presse et la fin de la censure sur internet et dit que les prix du pain, du lait et du sucre allaient baisser.

Mais, interrogé sur les promesses présidentielles, Emen Binmluka a déclaré qu'il ne faisait pas confiance au chef de l'Etat. "Il a toujours menti. Nous manifestons aujourd'hui parce que nous savons qu'il ne dit pas la vérité".

Christian Lowe, Henri-Pierre André pour le service français, édité par Gilles Trequesser



(ƠvO)Need You Now(°v°)

Back to Top
tvt_gauloise View Drop Down
Thành viên diễn đàn
Thành viên diễn đàn
Avatar

Ngày tham gia: 13 Aug 2008
Quốc gia: Vietnam
Trạng thái: Offline
Bài viết: 7113
  Quote tvt_gauloise Quote  Trả lờiTrả lời bullet Ngày gửi: 14 Jan 2011 lúc 11:14pm


Direct: 16h, démission du gouvernement tunisien


Vendredi 14 janvier

16h - [Al Jazeerza] Le président Ben Ali viendrait de dissoudre le gouvernement et d'appeler à des élections législatives anticipées dans les 6 mois à venir.

14h30 - [BFM] Mezri Haddad, l'ambassadeur de la Tunisie auprès de l'UNESCO annonce en direct sa démission. Il était l'invité ce vendredi matin de la matinale de France Inter.

Un blogueur tunisien a reproduit dans son intégralité sa lettre de démission à Ben Ali, dans laquelle celui-ci revient sur son soutien au président et aux conseils qu'il lui avait, en vain, donnés.

12h - Un live-stream qui fonctionne pour le moment, sur Justin TV.

11h - 5.000 Tunisiens devant le ministère de l'Intérieur

Le discours de Ben Ali n'a pas convaincu, et depuis ce matin, sur Twitter et Facebook de nouvelles manifestations s'organisent, notamment devant le ministère de l'Intérieur à Tunis. Ils seraient actuellement plus de 5.000 à scander des slogans contre Ben Ali et exiger son départ. De nombreux Tunisiens comme jasminrevolt ou iPolo711 filment en direct du rassemblement, et d'autres publient des photos sur Twitter. Pour y suivre les manifestations, le hashtag #SidiBouzid est le plus populaire.

Jeudi 13 janvier 2010

Les promesses de Ben Ali

Le chef de l'Etat tunisien est intervenu jeudi soir à la télévision, pour la 3e fois depuis le début des troubles. Il a promis qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat en 2014, ordonné aux forces de l'ordre de ne plus faire usage d'armes à feu contre les manifestants, une baisse des prix du pain, du lait et du sucre et annoncé la liberté de la presse et la fin du blocage d'internet. Ce que Nawat, un des sites les plus actifs en Tunisie, a confirmé en fin de soirée, via Twitter:

Morjane n'a pas démissionné

Il y a quelques heures, un blog portant le nom du ministre tunisien des Affaires étrangère, Kamel Morjane, publiait une lettre de démission en son nom, en français, anglais

(ƠvO)Need You Now(°v°)

Back to Top
tvt_gauloise View Drop Down
Thành viên diễn đàn
Thành viên diễn đàn
Avatar

Ngày tham gia: 13 Aug 2008
Quốc gia: Vietnam
Trạng thái: Offline
Bài viết: 7113
  Quote tvt_gauloise Quote  Trả lờiTrả lời bullet Ngày gửi: 14 Jan 2011 lúc 11:22pm

Tunisie: Ben Ali limoge le gouvernement, l'état d'urgence décrété dans tout le pays


Le contexte: Après un mois d'émeutes sans précédent et qui ont fait au moins 66 morts selon une ONG, le président Ben Ali a prononcé hier soir un discours, dans l'espoir de calmer les manifestants. Il s'est engagé à quitter le pouvoir au terme de son mandat en 2014 et a ordonné la fin des tirs contre les manifestants. Il a également promis la liberté totale d'information et d'Internet, et annoncé une baisse des prix des produits alimentaires et des services de base.

Un appel à la grève générale, lancé il y a quelques jours dans la région de Tunis, était maintenu ce vendredi.

17h05. L'état d'urgence est officiellement décrété dans tout le pays.

avec un couvre-feu de 18hà 6h du matin, l'interdiction des rassemblements sur la voie publique et l'autorisation donnée à l'armée et à la police de tirer sur tout «suspect» refusant d'obéir aux ordres.

17h.

Heurts violents entre des groupes de manifestants et des policiers anti-émeutes à Tunis. Un photographe étranger a été blessé à la tête par un tir de gaz lacrymogène, selon des journalistes de l'AFP sur place.

Les manifestants dispersés par des gaz lacrymogènes à Tunis le 14 janvier 2011 (AFP Fethi Belaid).

16h30. Lu sur Twitter:

«Nous voulons des élections présidentielles. Dehors Ben Ali!» (@ZorroXTN).

Ou encore: «Ben Ali, dégage aujourd'hui. On ne peut plus t'avoir pour les 6 prochains mois» (@Moufidtounsi).

16h15. Ben Ali annonce le limogeage du gouvernement et des législatives anticipées, dans six mois.

C'est le Premier ministre Mohammed Ghannouchi qui l'a annoncé. Il a ajouté avoir été chargé de former le nouveau gouvernement.

16h10. Nawaat, site tunisien qui relaie la contestation depuis un mois, a mis en ligne des vidéos de manifestations à Sfax, Mahdia, Monastir, Sousse, etc (voir ici). Exemple à Bizerte, ville du littoral nord, proche de Tunis.

16h. Pour mémoire: rassemblement de soutien prévu samedi à Paris


(ƠvO)Need You Now(°v°)

Back to Top
tvt_gauloise View Drop Down
Thành viên diễn đàn
Thành viên diễn đàn
Avatar

Ngày tham gia: 13 Aug 2008
Quốc gia: Vietnam
Trạng thái: Offline
Bài viết: 7113
  Quote tvt_gauloise Quote  Trả lờiTrả lời bullet Ngày gửi: 15 Jan 2011 lúc 12:43am

Tunisie : Ben Ali ne serait plus à la tête de l'Etat (mis à jour)


Situation explosive à Tunis, où une grande confusion règne autour d'un possible coup d'Etat contre Ben Ali. Live blogging.

De plus en plus fragilisé, le Président Ben Ali continue de jeter du lest dans l'espoir de desserrer la pression de la rue. Après avoir concédé qu'il ne présiderait pas le pays au-delà de 2014, il a annoncé le limogeage du gouvernement et l'organisation d'élections législatives anticipées.

Mohamed Ghannouchi, son Premier ministre, a fait la déclaration suivante :

« Le chef de l'Etat a décidé, dans le cadre des initiatives qu'il a annoncées, jeudi soir, de dissoudre le gouvernement et de charger le Premier ministre de proposer une nouvelle formation du gouvernement. Il a également décidé l'organisation d'élections législatives anticipées dans les prochains six mois. »

Les manifestations se sont poursuivies ce vendredi à Tunis et à Sidi Bouzid, au sud-ouest de la capitale, et dans quelques autres villes.

La situation est très tendue, l'Etat d'urgence a été décrété. La police a interdit les rassemblements de plus de trois personnes, et annonce qu'elle tirera sur ceux qui n'auront pas respecté ses sommations. Dans la capitale, des tirs ont été entendus, notamment près du ministère de l'Intérieur.




(ƠvO)Need You Now(°v°)

Back to Top
tvt_gauloise View Drop Down
Thành viên diễn đàn
Thành viên diễn đàn
Avatar

Ngày tham gia: 13 Aug 2008
Quốc gia: Vietnam
Trạng thái: Offline
Bài viết: 7113
  Quote tvt_gauloise Quote  Trả lờiTrả lời bullet Ngày gửi: 15 Jan 2011 lúc 12:45am

Le président Ben Ali aurait quitté la Tunisie


Une marche hostile au président Ben Ali est organisée ce vendredi à Tunis et en province, au lendemain de son discours. LEXPRESS.fr suit cette journée, heure par heure

18h40 Le président tunisien Ben Ali aurait quitté le pays, selon des sources proches du gourvernement.

18h15 Les principaux partis d'opposition retournent leur veste. Après avoir prôné la coopération et insisité sur la nécessité de mettre en place les réformes annoncées par Ben Ali dans son discours de jeudi soir, ils demandent au président de démissionner.

17h40 L'armée a pris le contrôle de l'aéroport international de Tunis Carthage alors que l'espace aérien a été fermé. Parallèlement, le chef du Parti communiste des ouvriers de Tunisie (PCOT), Hamma Hammami, interpellé mercredi à son domicile, a été libéré.

17h20 L'état d'urgence a été décrété dans tout le pays avec un couvre-feu de 18h à 6h du matin, ainsi que l'interdiction des rassemblements sur la voie publique et l'autorisation donnée à l'armée et à police de tirer sur tout "suspect" refusant les ordres qui lui sont intimés.

Paris conseille désormais "vivement" aux personnes ayant le projet ou l'intention de se rendre en Tunisie "de différer tout voyage qui n'aurait pas un caractère d'urgence" dans ce pays.

16h44 "Nous, Tunisiens, ne voulons pas de trois années supplémentaires, ni seulement de six mois supplémentaires [avant les élections anticipées que le président Ben Ali vient d'annoncer ce vendredi]. Dehors, maintenant!", lancent les collaborateurs du blog Nawaat.org, sur Twitter, en précisant que le mouvement dépasse les limites de la capitale et touche aussi la province ce vendredi.

16h30 Des blindés ont été déployés devant le ministère de l'Intérieur, alors que des unités anti-émeutes pourchassaient des jeunes manifestants dans les escaliers d'immeubles résidentiels et dans un centre commercial, où ils se sont repliés. Selon un témoin, d'autres blindés de l'armée se sont positionnés devant le ministè.


(ƠvO)Need You Now(°v°)

Back to Top
tvt_gauloise View Drop Down
Thành viên diễn đàn
Thành viên diễn đàn
Avatar

Ngày tham gia: 13 Aug 2008
Quốc gia: Vietnam
Trạng thái: Offline
Bài viết: 7113
  Quote tvt_gauloise Quote  Trả lờiTrả lời bullet Ngày gửi: 15 Jan 2011 lúc 1:59pm
Ben Ali et sa famille accueillis en Arabie saoudite

MONDE - La France aurait refusé l'accès à son territoire..

Après un long périple, le président déchu a trouvé une terre d'asile, au moins pour un temps. Dans la nuit de vendredi à samedi, Ben Ali et sa famille sont arrivés en Arabie saoudite. L'information a été confirmée par les autorités du royaume.

Tous les événements de vendredi à revivre ici, la réaction d'un expert, là, le témoignage d'un Tunisien, là

«Le royaume salue l'arrivée de Zine el Abidine Ben Ali et de son épouse», est-il écrit dans un communiqué diffusé par l'agence officielle de presse saoudienne. Un responsable saoudien a déclaré à Reuters que l'ancien président tunisien se trouvait dans la ville portuaire de Djeddah.

La France n'a pas souhaité l'accueillir, selon une source officielle française, alors que plusieurs médias avaient indiqué que l'avion de Ben Ali se dirigeait vers l'Hexagone après une escale à Malte.

Un retour en Tunisie pour l'instant écarté

Contesté de plus en plus violemment dans la rue, Ben Ali a quitté la Tunisie vendredi après 23 années de présidence et il a remis le pouvoir à son Premier ministre Mohamed Ghannouchi.

«Le royaume affirme son soutien complet au peuple tunisien et espère que les Tunisiens dans leur ensemble resteront unis pour surmonter cette période difficile de leur histoire», ajoute l'agence saoudienne SPA. La décision d'accueillir Ben Ali se fonde sur les «circonstances exceptionnelles» actuellement en vigueur en Tunisie, poursuit SPA.

L'Arabie saoudite a déjà reçu par le passé des dirigeants déchus, comme l'ancien dictateur ougandais Idi Amin Dada, qui a passé les dernières années de sa vie à Djeddah.

Mohamed Ghannouchi a auparavant déclaré qu'il resterait à la tête du pays jusqu'à la tenue d'élections. Interrogé sur Al Djazira, il a indiqué que Ben Ali ne pourrait pas revenir dans son pays au vu «des circonstances actuelles». Il a ajouté que les opposants en exil étaient libres de revenir dans leur pays.

(ƠvO)Need You Now(°v°)

Back to Top
tvt_gauloise View Drop Down
Thành viên diễn đàn
Thành viên diễn đàn
Avatar

Ngày tham gia: 13 Aug 2008
Quốc gia: Vietnam
Trạng thái: Offline
Bài viết: 7113
  Quote tvt_gauloise Quote  Trả lờiTrả lời bullet Ngày gửi: 15 Jan 2011 lúc 2:11pm

Tunisie : 'Nous ne sommes pas un peuple qui sombre dans l'obéissance'


Un mois de troubles ont ainsi fini par faire vaciller vingt-trois ans d'un règne sans partage. Acculé par la pression de la rue au terme d'une ultime journée d'émeutes particulièrement violentes à Tunis, vendredi 14 janvier, le président tunisien, Zine El-Abidine Ben Ali, a fini par quitter le pays. Le premier ministre, Mohamed Ghannouchi assurera désormais l'intérim de la présidence, avec le soutien de l'armée.

Ce dernier a lancé vendredi soir, à la télévision, un appel à l'unité nationale. Sa mission consiste désormais à former un gouvernement de transition jusqu'aux élections législatives, qui seront organisées dans six mois. Larbi Chouikha, politologue et militant de la Ligue tunisienne des droits de l'homme, revient sur les événements de la journée et les perspectives qui se profilent au sommet de l'Etat tunisien.

Quel est votre sentiment à l'annonce du départ du président Ben Ali au terme d'un mois de révolte populaire en Tunisie ? Cette annonce vous a-t-elle surpris ?

C'était prévisible car aujourd'hui les manifestations populaires ont été un véritable succès populaire. Toute la Tunisie est descendue pour dire non, et le message a été compris par le président. La police a été débordée et s'est même retirée et cachée. C'est la première étape : Ben Ali est parti. La question pour nous désormais est : 'Comment arrêter cette hémorragie d'actes de pillage, qui devient insupportable ?' C'est une débandade qui nous effraie. Ces gosses ne s'attaquent plus seulement aux biens de la famille Trabelsi, mais à des postes de police, aux biens de tous. On est toujours sous couvre-feu et on a très peur. On espère tout de même que cette annonce va calmer les esprits


(ƠvO)Need You Now(°v°)

Back to Top
tvt_gauloise View Drop Down
Thành viên diễn đàn
Thành viên diễn đàn
Avatar

Ngày tham gia: 13 Aug 2008
Quốc gia: Vietnam
Trạng thái: Offline
Bài viết: 7113
  Quote tvt_gauloise Quote  Trả lờiTrả lời bullet Ngày gửi: 15 Jan 2011 lúc 2:27pm
Ben Ali indésirable en France qui prend acte de son départ

Le président tunisien Zine el Abidine Ben Ali, indésirable en France, se dirigeait vendredi soir vers le Golfe après avoir dû quitter Tunis sous la pression de la rue, selon des chaînes de télévision arabe.

La France n'a reçu aucune demande d'accueil du président tunisien, a déclaré un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

"Au cas où cette demande se présenterait, la France apporterait sa réponse en accord avec les autorités constitutionnelles tunisiennes", a-t-il ajouté.

Une façon toute diplomatique de dire que les autorités françaises ne souhaitent pas l'accueillir sur leur territoire, où une forte communauté tunisienne est en majorité constituée d'opposants au président déchu.

"La France ne souhaite pas la venue de Ben Ali", a confirmé une source officielle.

La présidence française a publié dans la soirée un communiqué laconique dans laquelle elle prend acte de la "transition constitutionnelle" annoncée par le Premier ministre tunisien, Mohamed Ghannouchi.

Celui-ci avait annoncé auparavant que Zine el Abidine Ben Ali était temporairement dans l'incapacité d'exercer ses fonctions et que lui-même assurait l'intérim.

"La France souhaite l'apaisement et la fin des violences" en Tunisie, a déclaré l'Elysée dans un bref communiqué mis au point lors d'une réunion d'une heure et quart du président Nicolas Sarkozy et du Premier ministre François Fillon entourés de leurs principaux collaborateurs.

"Seul le dialogue peut apporter une solution démocratique et durable à la crise actuelle", a ajouté la présidence française. "La France se tient aux côtés du peuple tunisien dans cette période décisive."

PRUDENCE DE L'ÉLYSÉE

L'Elysée s'était montré jusque-là d'une extrême prudence et avait laissé le soin au ministère des Affaires étrangères de commenter la situation dans l'ancien protectorat français.

Cette situation est d'une "extrême complexité" et "plus on est discret, plus on est efficace", faisait-on valoir de même source. La présidence française s'interroge sur les conséquences de cette crise et le successeur du président tunisien déchu.

C'est en Tunisie que Nicolas Sarkozy avait effectué un de ses premiers voyages à l'étranger après son élection en 2007.

Le ministère des Affaires étrangères a "vivement conseillé" aux ressortissants français de ne pas se rendre en Tunisie, où l'état d'urgence et un couvre-feu ont été décrétés.

Selon le site internet du quotidien Le Monde, un avion en provenance de la Tunisie transportant une fille et une petite fille de Ben Ali s'est posé vendredi sur l'aéroport du Bourget, près de Paris, vers 19h30.

Air France a annoncé en fin d'après-midi l'annulation de tous ses vols vers la Tunisie, où l'armée a pris position autour de l'aéroport de Tunis.

La compagnie nationale française a fait faire demi-tour à l'un de ses vols à destination de la capitale tunisienne.

SCÈNES DE LIESSE

Devant l'ambassade de Tunisie à Paris, des scènes de liesse ont accueilli l'annonce du départ de Ben Ali.

"Je suis fier d'être Tunisien, c'est la première révolution numérique, c'est la première révolution pacifiste", a dit sur i>Télé l'un des jeunes manifestants. "On est un peuple uni et il faut maintenant restaurer une vraie démocratie."

Le premier secrétaire du Parti socialiste français, Martine Aubry, a estimé que le départ de Ben Ali devait permettre la transition démocratique.

"La diplomatie française doit s'engager sans ambiguïté en faveur de la démocratie en Tunisie, à laquelle le peuple tunisien a montré qu'il aspirait avec force", a-t-elle déclaré dans un communiqué.

La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, Cécile Duflot, a jugé pour sa part "inacceptable que la France devienne un refuge pour celui qui, par son obstination et sa gestion policière, risque de précipiter la Tunisie dans une situation périlleuse".

(ƠvO)Need You Now(°v°)

Back to Top
tvt_gauloise View Drop Down
Thành viên diễn đàn
Thành viên diễn đàn
Avatar

Ngày tham gia: 13 Aug 2008
Quốc gia: Vietnam
Trạng thái: Offline
Bài viết: 7113
  Quote tvt_gauloise Quote  Trả lờiTrả lời bullet Ngày gửi: 15 Jan 2011 lúc 9:01pm

Les occidentaux abandonnent Ben Ali


L'Onu, les Etats-Unis, l'Allemagne, la France... appellent à une transition démocratique après la fuite de leur ex-allié de Tunisie.

Les Occidentaux et la Ligue arabe ont plaidé ce samedi pour une transition pacifique en Tunisie, après la fuite en Arabie saoudite du président Zine El Abidine Ben Ali - qui fut pourtant l'un de leurs alliés dans la région.

"Le gouvernement saoudien a accueilli le président Zine El Abidine Ben Ali et sa famille dans le royaume" et ce "en considération pour les circonstances exceptionnelles que traverse le peuple tunisien", a expliqué le palais royal saoudien. Ryad exprime par ailleurs "son soutien à toute mesure bénéfique au peuple tunisien frère" et apporte "sa solidarité totale avec ce peuple et espère la cohésion de tous ses enfants pour surmonter cette conjoncture difficile".

Zine El Abidine Ben Ali, premier dirigeant d'un pays arabe à quitter le pouvoir sous la pression de la rue, a été remplacé ce samedi matin par le président du Parlement tunisien, Foued Mebezza, au poste de président par intérim, comme le prévoit la Constitution.

La Ligue arabe a appelé samedi toutes les forces politiques tunisiennes à être "unies", évoquant la "phase historique dont le peuple tunisien est témoin" et demandé "à toutes les forces politiques, ainsi qu'aux représentants de la société tunisienne et aux officiels, d'être unis pour le bien du peuple et pour réaliser la paix civile".

Barack Obama a "encouragé toutes les parties à maintenir le calme et à éviter des violences" et appelé "le gouvernement tunisien à respecter les droits de l'Homme et à organiser dans un proche avenir des élections libres et justes qui reflètent la volonté réelle et les aspirations des Tunisiens".

"Je condamne et déplore le recours à la violence contre des citoyens qui ont exprimé pacifiquement leur opinion en Tunisie et applaudis le courage et la dignité du peuple tunisien", a fait savoir le président américain.




(ƠvO)Need You Now(°v°)

Back to Top
tvt_gauloise View Drop Down
Thành viên diễn đàn
Thành viên diễn đàn
Avatar

Ngày tham gia: 13 Aug 2008
Quốc gia: Vietnam
Trạng thái: Offline
Bài viết: 7113
  Quote tvt_gauloise Quote  Trả lờiTrả lời bullet Ngày gửi: 16 Jun 2012 lúc 8:47am

Le régime Fille/Garçon

Se concocter un régime spécial pour avoir un garçon ou au contraire une fille... Recettes de grand-mères ou régime scientifiquement validé ? Pour le Dr Papa, gynécologue-obstétricien attaché à l'hôpital Cochin, pas de doute : la modification de l'alimentation permet de choisir le sexe de son enfant.

hoisir le sexe de son enfant, c'est possible grâce à la méthode du docteur Papa. Le secret : un régime alimentaire fille ou un garçon adopté avant la conception du bébé. Car ce que la femme mange avant de tomber enceinte a une influence sur le sexe de l'enfant.

Docteur Papa, gynécologue-obstétricien : Dans la grande majorité des cas, les femmes qui n'ont que des filles ou les femmes qui n'ont que des garçons - trois, quatre, cinq, six filles, trois, quatre, cinq, six garçons - ont des habitudes alimentaires spontanées, différentes.

Mais comment ce que nous mangeons peut avoir une telle influence ?

Dr Papa : Vous savez que le sexe du bébé est déterminé par le chromosome sexuel comme on l'appelle, qui est apporté par un spermatozoïde. Chez l'homme, il y a plusieurs millions de spermatozoïdes et il y en a un seul qui féconde. Et la moitié porte un chromosome X et l'autre moitié porte un chromosome Y. Et si c'est un spermatozoïde qui porte un chromosome X, on aura une fille, si c'est un spermatozoïde qui porte un chromosome Y ce sera un garçon.

Et le régime intervient à ce niveau là. C'est un tri qui va se faire. Et sous l'influence du régime, on ne va laisser passer que les spermatozoïdes porteurs d'un chromosome Y, dans le cas du régime garçon, ou un spermatozoïde X, dans le cas du régime fille. Le régime intervient par son équilibre alimentaire qui est un régime minéral. Ce n'est pas le régime qui est important, ce sont les sels minéraux qui sont apportés par le régime.

Il s'agit de ce que l'on appelle une fécondation préférentielle, c'est-à-dire que l'ovule c'est une cellule comme les autres qui comporte une membrane. Et à la surface de cette membrane se trouve des sites récepteurs, des endroits où se fixent les spermatozoïdes. Et en modifiant l'équilibre minérale, les sites récepteurs de chromosome X, dans le régime garçon, vont être saturés, vont être inhibés. On ne va laisser passer que les spermatozoïdes Y au niveau de la membrane de l'ovule.

Concrètement, que faut-il manger pour donner un coup de pouce à la nature ?

Dr Papa : Dans le régime garçon, on va augmenter les apports de sodium et de potassium et on va au contraire limiter les apports de calcium et de magnésium. Donc, on va avoir un choix d'aliments, les uns autorisés, les autres interdits, et ce régime va devoir être suivi au minimum deux mois et demi avant la conception, ça c'est le minimum. Et ensuite on arrêtera que lorsque l'on aura confirmation de la grossesse. On va s'interdire le lait par exemple, les produits laitiers. On aura des apports de calcium qui couvriront les besoins quotidiens mais pas plus. Donc il n'y a pas de risque de carence en particulier. Et on va manger plus d'aliments riches en potassium, par exemple les jus de fruits. Les fruits en général d'ailleurs c'est une source de potassium très importante. Donc dans le régime garçon, on va demander aux patientes, aux futures mamans, de prendre tous les jours au moins deux fruits et en plus un demi-litre de jus de fruit par jour.

Et pour le régime fille ?

Dr Papa : Pour le régime fille, ce sera pratiquement l'inverse, puisque cette fois on va augmenter les apports de calcium et de magnésium, donc on va rechercher des aliments riches en calcium, c'est le cas du lait. Donc la future maman on va lui demander de prendre au moins un demi-litre de lait tous les jours minimum et deux laitages en plus, tous les jours. Et au contraire pour elle, puisqu'il s'agit de limiter les apports en potassium, on va lui interdire les jus de fruits.

Mais la maman qui suit le régime fille pourra quand même manger ses cinq fruits et légumes par jour.

Dr Papa : Dans le régime fille, les fruits autorisés ce sont les pommes, les poires, les clémentines, les fraises et les framboises. Alors pourquoi ces fruits là et pas les autres, c'est précisément parce que ces fruits ont une teneur en potassium et en sodium faible par rapport aux teneurs en calcium et en magnésium. Voilà pourquoi dans ces cas là ils sont autorisés. Pour tous les autres fruits frais, c'est le contraire. On a des apports de potassium très importants. Donc tous les autres fruits vont être autorisés dans le régime garçon cette fois.

Selon les estimations, cette méthode est efficace dans 90 % des cas. De plus, elle est entièrement naturelle et ne comporte aucun danger pour la santé. En théorie, le futur papa n'est lui pas obligé de faire le régime. Mais dans la pratique, il ne doit pas hésiter à accompagner la future maman en attendant l'arrivée du petit garçon ou de la petite fille.

(ƠvO)Need You Now(°v°)

Back to Top
 Trả lời Trả lời Trang  <1 42434445>

Chuyển tới Diễn đàn Quyền truy cập Diễn đàn View Drop Down



Trang được tải về trong 0.061 giây.